Découverte exceptionnelle d'un ensemble d'artistes mosaïstes belges et internationaux

Mosaïque Belgique Exposition mosaic belgium exhibition art international

Forums-Ateliers Artiste-Entrepreneur, Projets/Demandes – La Suite !

Les Forums-Ateliers Artiste-Entrepreneur initiés lors de BEMOSAIC 2019

Ces conférences et forums-ateliers sur le thème de la créativité ont été initiés et organisés lors de la BEMOSAIC 2019. Ils invitent artistes et différents acteurs économiques de la région à échanger et partager leurs points de vue, leurs attentes, leurs projets, leurs besoins sur l’art, la créativité, la beautification ou l’embellissement de leur environnement.

En 2019, BEMOSAIC a organisé 2 forums-ateliers participatifs avec le soutien de la Ville de Wavre, le Syndicat d’Initiative de la Ville de Wavre, l’association des entreprises l’Alliance Centre BW, l’Ecole des Beaux-Arts de Wavre, l’Atelier de Mosaïques Mosaspace, le CEC Le Grenier, la cellule art L’Art-Osoir du Germoir des Fontaines de Wavre-En-Transition.

Le premier Forum-Atelier participatif sur le thème de « L’artiste-entrepreneur et ses attentes » a accueilli les artistes-entrepreneurs, le mercredi 8 mai 2019. Au programme : partage d’expérience sur leurs activités, leurs besoins, leurs attentes, difficultés, et ce qui les rend heureux.

Les artistes-entrepreneurs ont partagé ensemble au sujet de leurs activités, leurs besoins, leurs attentes, leurs expériences et difficultés et ce qui les/nous rend heureux. Ce travail est résumé et partagé ci-dessous avec les participants et a aussi été utilisé en préparation de notre 2ème forum-atelier participatif.

Notre deuxième Forum-Atelier participatif sur le thème de « L’artiste-entrepreneur dans son environnement » a accueilli les artistes-entrepreneurs, et plusieurs habitants, artistes, associations de la région, le mercredi 15 mai 2019. L’invitation avait aussi été lancée vers différents acteurs économiques de la région, dont les entreprises locales, les commerces locaux, les autorités locales de Wavre et du Brabant Wallon.

Nous avons revu ensemble le résumé du premier forum-atelier, et avons continué à le compléter avec une approche participative conviviale et une réflexion en profondeur sur ce que les acteurs de Wavre et la région peuvent échanger toujours au service de « l’Art », la « Créativité », la « Beautification » ou l’Embellissement de notre environnement, et aussi comment aider les artistes-entrepreneurs, et les artistes en général.

Nous avons complété la liste de projets et besoins concrets et documenté les PPPP « premiers prochains petits pas » pour avancer ensemble sur la mise en route de ces projets/demandes, avec les artistes-entrepreneurs, et les différents acteurs économiques de la région.

Le compte-rendu de nos 2 rencontres est présenté ci-dessous.

 

Bemosaic 2019 1er Forum-Atelier L Artiste Entrepreneur et ses attentes_20190508 cadre final

Après avoir fait un premier cercle de parole avec toutes les personnes présentes pour partager leurs expériences, nous avons adopté ce format de présentation (Value Proposition Canvas) afin de présenter les activités des artistes-entrepreneurs, ce qui les porte et leur procure du bien-être, ainsi que les difficultés qu’ils (à lire comme ils/elles) aimeraient diminuer et dépasser.

Les artistes sont des entrepreneurs au sens large, ils entreprennent dans leur activité, innovent et créent leurs œuvres, communiquent, et vendent le fruit de leur travail. Les artistes travaillent souvent seuls, et sont automotivés. Ce travail artistique demande une approche structurée, une organisation du temps et des moments, que cela soit exercé en activité professionnelle ou en activité de loisir.

Les activités des artistes-entrepreneurs sont très variées : concevoir, penser, présenter, partager ses émotions, inventer, produire, prévoir, exposer, définir, créer, organiser des expositions, mettre en projet, tenir le fil du projet, le porter, le réaliser, se former, donner des formations, organiser des ateliers d’expression créative, partager des techniques, trouver du matériel, des matériaux, des budgets.

Les artistes-entrepreneurs sont portés par leur activité. Le partage de la culture et l’esprit de la fête les anime. Les réseaux de relation et de communication existent mais sont peu utilisés. Ils peuvent trouver de nouveaux contacts, établir des liens. Le bouche à oreille leur permet de multiplier les contacts. Ils prennent le temps pour découvrir, chercher, animer leur curiosité. Leur épanouissement dans leur art contribue à leur santé. L’art est une thérapie en soi, ou pas. Ils sont pour l’ouverture, osent se lancer, mettent leurs idées en commun. En recherche permanente, dans leurs parcours professionnels artistiques, ou en reconversion professionnelle, ils cherchent aussi une certaine reconnaissance. Certains n’ont pas besoin de rémunération, ne veulent plus d’échéance, aiment travailler seuls, et partir d’une toute nouvelle page blanche.

Les artistes-entrepreneurs rencontrent aussi des difficultés qu’ils aimeraient diminuer et dépasser. Certains artistes n’aiment pas travailler seuls, ou partir d’une page blanche. Ils ont besoin d’une rémunération. Certaines exigences, attentes des clients, ou critiques des visiteurs. D’autres ont simplement peu de retour sur leur travail.  Il est difficile de trouver un lieu de travail agréable, accueillant, innovant. Il leur manque aussi des lieux d’expositions. Le budget investissement pour le matériel et les matériaux, ou la demande de cautionnement peut être un frein pour certains. Le temps peut manquer à certains. Le rapport au temps est une grande question pour certains artistes qui travaillent en devant respecter un planning. Il n’y a pas de filière ou d’école pour toutes les techniques artistiques. Certains artistes ont difficile à communiquer, à sortir de leur atelier, de bouger, de rencontrer d’autres artistes, d’exposer, de vendre leurs œuvres. L’artiste doit pouvoir bénéficier d’un support de communication. Différents types d’artistes coexistent, l’artiste-entrepreneur, l’artiste-loisir, l’artisan, et vivent selon leurs rythmes et leurs modèles.

Après ce constat rapide, nous nous sommes penchés sur ce que nous pourrions faire pour bonifier ce qui portent les artistes, et aussi sur comment améliorer la situation et réduire les difficultés qu’ils rencontrent.

Bonifions ce qui portent les artistes-entrepreneurs !

  • Continuons à réunir des finances pour permettre aux artistes-entrepreneurs de vivre de leur art.
  • Mettons en place des subsides, des crowdfunding, des appels à projets au niveau de la ville et de la province.
  • Créons un rôle de gestion des relations, de coach, d’ambassadeurs, qui peuvent se mettre au service des artistes.
  • Appuyons-nous encore plus sur des services administratifs mutualisés, comme ceux de la coopérative et du réseau SMart.
  • Faisons connaitre encore plus les artistes locaux avec un annuaire spécial artistes, artisans locaux.
  • Organisons encore plus d’expositions ou de biennales comme Bemosaic et d’autres, et parlons de la qualité technique et artistique de leur travail, de l’histoire de leur art.
  • Créons des contextes nouveaux pour attirer de nouveaux adeptes, organisons des rencontres extérieures, inter- ou multi-disciplines.
  • Organisons nos réseaux locaux, pour les artistes, les artisans, comme l’école des beaux-arts, l’office des métiers d’art, les cellules-art comme l’Art-Osoir de la coopérative du Germoir, ou du centre d’expression créative Le Grenier. Trouvons des ressources complémentaires.
  • Et surtout, surtout, aidons-les à réaliser, faire ce qu’ils ont rêvé, pensé, imaginé !

 

Aidons les artistes-entrepreneurs à réduire les contraintes et éliminer les difficultés qu’ils rencontrent !

  • Nous avons tous un travail sur soi, un travail de transition intérieur, à réaliser. Nous sommes à différents étapes d’évolution personnelle et pouvons nous entraider à garder la foi en notre travail et mission.
  • Mettons en place des bourses d’échange d’objets, de matériaux, pour permettre la ré-utilisation et le recyclage de ceux-ci.
  • Nous avons besoin de plus d’espaces de travail, et souhaitons mettre en commun nos lieux, notre matériel et nos matériaux, et co-construire des ateliers partagés, où nous pouvons travailler, partager, réfléchir ensemble.
  • Ces lieux de travail doivent être encore plus agréable et accueillant et aussi innovant par exemple dans un endroit privé tel qu’une entreprise, un magasin, ou public, et permettre le travail en commun. Cette approche serait bénéfique pour le lieu et les artistes.
  • Nous avons besoin de plus de visibilité, de vitrines, de lieux d’exposition, public et aussi privé comme par exemple des banques, cafés, restaurants, entreprises, professions libérales, clinique, maison médicale.
  • L’autorité publique en charge, la ville, la province, ou la région, est invitée à nous aider à trouver une solution pour permettre d’occuper temporairement des cellules commerciales vides, des vitrines vides, et permettre aux artistes et artisans de pouvoir s’y exposer temporairement sans contrainte ni précompte immobilier.
  • Mettons en place des bourses pour les artistes, des appels à projets.
  • Travaillons sur ce statut d’artistes, au niveau nécessaire de l’autorité publique en charge, local, provincial, régional, avec la coopérative SMart.
  • Prenons les remarques, critiques, retours sur notre travail, nos expositions comme des retours constructifs, nous permettant d’avancer dans notre travail.
  • Créons les filières de formation manquantes, les écolages.
  • Organisons des événements multi-disciplines, des synergies avec art et papilles gustatives, balade gourmande, exposition apéritif, restaurant, concert. Exposons les artistes dans tous les restaurants et bars de la région.
  • Nous devons continuer à créer des espaces-temps pour permettre aux artistes de bouger, sortir de chez eux, communiquer.
  • Ensemble avec la commune, et des professionnels de la culture, un support de communication tel qu’un magazine, un agenda de la culture, un lieu de la culture, doit être établi et mis à disposition des artistes.
  • Des liens, des échanges entre villes, entre régions, entre les différentes associations devraient être favorisés et établis.

 

Nous pensons que certains produits et services seraient utiles afin de mettre le résultat de ces ateliers en pratique dans notre écosystème local. Ces produits ou services seraient, soit déjà existants et à mieux connaitre, soit nouveaux et à créer :

  1. Organiser la Coordination, et le suivi de ces actions.
  2. L’annuaire des artistes et artisans locaux, et aussi des organisations, associations, coopératives qui aident les artistes et artisans.
  3. Un groupe communication, qui informe les artistes, et coordonne la communication pour le compte des artistes et artisans, partage leurs informations sur les différents canaux, réseaux sociaux, et magazines, et aussi dans le monde physique comme coach, ou ambassadeurs, agents ou ambassadeurs d’artistes, dynamiser le bouche-à-oreille, aller vers les voisins, les quartiers.
  4. Un bon planning local avec l’échéancier des dates à respecter pour tous les événements locaux et leur préparation.
  5. Des ateliers ouverts, des nouvelles filières d’apprentissage.
  6. Des parcours d’artistes, d’artisans. Extension du parcours de Profonds’Art, ou organisation de plusieurs weekends Wallonie-Bienvenue, ou Wavre-Bienvenue. Festival des arts de la rue, les villages en fêtes.
  7. Des projets d’expositions multidisciplinaires, innovant et festif.
  8. Permettre d’exposer des œuvres d’arts partout, y compris, dans les restaurants et les entreprises.
  9. Accueillir des artistes dans des lieux vides et disponibles, les cellules commerciales vides, des vitrines vides.
  10. Mettre en place des lieux de stockage, de dépôt, de recyclage de matériel et matériaux.
  11. Mettre à disposition des lieux de travail, des endroits pour co-construire des ateliers.
  12. Trouver des moyens financiers, des appels à projets, des bourses, des crowdfundings, du mécénat, qui permettront aux artistes de réellement consacrer plus de temps dans la réalisation de leurs rêves et la mise dans la matière de leurs œuvres.
  13. Offrir plus de supports administratifs aux artistes, ainsi que travailler sur leur statut d’artistes.
  14. Réunir des Professionnels de la culture, qui font le lien avec les artistes et l’environnement, qui sont à l’écoute.
  15. Proposer une Maison de la Culture, Centre Culturel, avec conseil participatif des citoyens, en co-création.
  16. Avoir un Lieu de Culture et d’Exposition fixe, qui peuvent accueillir les artistes.
  17. Proposer une Journée des Associations, rencontre festive entre toutes les associations de la région.
  18. Etablir des liens avec les Villes-En-Transition, comme Wavre-En-Transition, et le Germoir des Fontaines et sa cellule art l’Art-Osoir.
  19. Identifier des Lieux Multiples, Etablir des Liens entre Villes et Régions, entre Wavre, Namur, Liège, Mons, Bruxelles, Leuven, …
  20. Revoir le Programme politique culturel, analyser le programme actuel.
  21. Proposer des Installations artistiques dans la nature, pour lier art et nature.
  22. Offrir des Renseignements juridiques, pour aider et renseigner les artistes.

Voici donc que se termine notre petit état des lieux selon le point de vue des artistes-entrepreneurs.

Pour chacun de ces projets et demandes nous avons établis une liste des PPPP premiers prochains petits pas, et avons commencé à structurer notre action.

Si vous souhaitez plus d’informations et nous rejoindre dans ces démarches, merci de compléter le formulaire de contact ci-dessous.

Vous pouvez aussi nous suivre sur facebook : https://www.facebook.com/bemosaic

Au plaisir de vous rencontrer très bientôt !

Emma et Hug

 

 

Advertisements